“Pendant le festival des Rencontres de la Photographie d’Arles du 3 juillet au 24 septembre 2017, dans le cadre du programme officiel Voies Off qui soutient la photographie émergente, Maison Rucher a le plaisir d’accueillir MAKIKO. Née à Tokyo, Japon, elle vit en France. Suite à un voyage destiné à capturer des souvenirs d’enfance de l’île de Gunkanjima, surface désertifiée, la photographe MAKIKO est retournée en Extrême-Orient l’année dernière pour photographier Nozaki, une autre île inhabitée à l’ouest du Japon. La petite île de Nozaki est située dans les environs de l’île d’Ojika, au nord de Goto Islands. C’est un espace particulièrement désolé qui s’est formé à la suite d’activités volcaniques. Le dernier habitant de cette île fut un prêtre Shintoiste qui quitta les lieux en 2001. L’île est très montagneuse, ponctuée de gros rochers rocheux, de bois et d’une faune particulièrement riche. Il y a plus de 400 Kyushu cerfs sauvages, sangliers sauvages et pigeons noirs considérés comme un trésor national. C’est en découvrant ce site et son histoire tourmentée grâce à une vidéo réalisée par ville d’Ojika que MAKIKO a été intriguée et a souhaité en savoir plus et y confronter sa propre sensibilité. Elle est restée deux jours dans l’île en octobre dernier avec un guide, un « voyage spirituel » comme elle aime à le décrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *